Rechercher
  • Pascal Renauldon

Triple Couronne : A quoi d’autre fallait-il s’attendre ?

On avait espéré d’autres scénarios, on se réjouit de celui-ci (assumons nos contradictions) : La Dolfina et Ellerstina joueront pour la… onzième fois la finale de la première levée de la Triple-Couronne 2021, l’Open de Tortugas samedi prochain !

Fran Elizalde (en bleu), redoutable en défense, ici face à Magoo Laprida, a vite trouvé sa place au sein de cette nouvelle Dolfina

Chassez le naturel, il revient au galop. Au galop des formidables chevaux de La Dolfina qui, après un match des plus accrochés, ont difficilement eu le dessus sur la non moins belle cavalerie de RS Murus Sanctus. Le naturel, c’est une 34ème finale en Triple-Couronne entre les deux équipes qui dominent le polo mondial depuis le début de ce siècle, avec notamment trois immuables protagonistes depuis le début de l’histoire de ce clasico : Facundo et Gonzalito PIeres du côté de la Z et l’inusable Adolfo Cambiaso, différent dans sa conception du jeu d’équipe, mais tout aussi mordant malgré ses 46 ans.


Après douze années s’appuyant sur le solide duo Pablo McDonough- Juanma Nero, Cambiaso débarque dans cette Triple-Couronne avec un vieil ami de La Dolfina, Diego Cavanagh, visiblement sublimé aux côtés d’Adolfito (6 goals hier et une assurance tranquille), et Fran Elizalde « échangé » à Murus avec la paire McDonough-Nero que cette nouvelle Dolfina retrouvait donc dimanche en demi-finale de Tortugas.


Adolfo Cambiaso, un 34ème rendez-vous samedi prochain avec les frères Facundo et Gonzalito Pieres !

Alors, pouvions-nous nous s’attendre à autre chose qu’une finale Ellerstina (qui a déroulé samedi face à La Ensenada) face à La Dolfina ? Oui, sans doute, car RS Murus Sanctus n’a pas dit son dernier mot, beaucoup plus convaincante hier dans la défaite, qu’il y a quatre jours dans la victoire face à La Irenita. L’équipe, qui porte les couleurs bleu-blanc-rouge de Corinne Ricard (on la supporte à fond, donc), a accroché La Dolfina jusqu’au bout hier, avec pourtant deux titulaires blessés remplacés par Magoo Laprida (Facu Sola, blessé au coude lors de l’Abierto del Jockey Club n’a pas encore fait sa rentrée en Triple-Couronne) et Facundo Llorente (que l’on a vu si brillant à Chantilly dans sa victoire dans l’Open de France avec les chevaux anglais de Pablo McDonough qu’il a remplacé en début de sixième période hier). Bref, une RS Murus Sanctus à 100% restera une cliente redoutable dans les deux prochains tournois.


Beaucoup de talent sous ce casque vert : Juan Britos,qui a inscrit 6 des 8 goals de son équipe samedi face à Ellerstina, est un handicap 10 en puissance

En revanche, La Natividad devra montrer autre chose après son faux-pas du premier jour face à La Ensenada. Si elle a allègrement remonté son handicap de 9 goals hier face à Alegria (18-13 au coup de cloche finale, soit 18-4 sur le terrain !) en demi-finale de la Copa Sarmiento, on attend de la revoir face à une grosse cylindrée. En attendant, le duel entre les frères Castagnola d’un côté et leur cousin germain Poroto Cambiaso (La Dolfina Brava) en finale de cette Copa Sarmiento (coupe subsidiaire à handicap entre les perdants de la première journée) risque d’être palpitante. Enfin, un peu moins que le 34ème clasico qui suivra !


Demi-finales Open de Tortugas

Dimanche :

La Dolfina Saudi P. T.: Adolfo Cambiaso 10 (1 pénalité) (carton jaune au 5ème chukker), Francisco Elizalde 9 (3, 1 pénalité), Pelon Stirlingn10 (1) et Diego Cavanagh 9 (6, 4 pénalités). Total: 38.

RS Murus Sanctus: Magoo Laprida 8 (carton jaune au 5ème chukker), Sapo Caset 10 (9, 5 pénalités), Pablo Mac Donough 10 (1) (blessé et remplacé par Facundo Fernández Llorente 7 au début du 6ème chukker) et Juan M. Nero 10. Total: 38.

La Dolfina Saudi P. T.: 1-1, 3-2, 5-4, 7-6, 8-8, 10-10 et 11-10.


Samedi :

Ellerstina Johor: Facundo Pieres 10 (8 goals dont § pénalités), Matías Torres Zavaleta 8 (2), Gonzalito Pieres 9 (1) et Nicolás Pieres 10 (1). Total: 37.

La Ensenada Brubank: Juan Britos 9 (6, 3 pénalités), Alfredo Bigatti 8 (1), Juan M. Zubía 8 (1pénalité) et Jerónimo del Carril 8. Total: 33.

Ellerstina Johor: 0-2, 3-2, 6-4, 10-5, 11-5, 12-8 et 12-8.



155 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout