DEAUVILLE INTERNATIONAL

POLO CLUB

 
 

Un club incrit au patrimoine mondial du polo

Deauville, terre de cheval est le berceau de toutes les disciplines équestres… C’est dans cette jolie ville balnéaire que Robert de Rothschild, le Capitaine Joubert et le Duc de Guiche y fondent le Polo club de Deauville en 1907. Mais l’histoire du polo dans la capitale française du cheval a débuté bien avant… Le premier match de polo sur les terres normandes se joua en 1880, quelques années à peine après l’introduction de ce sport, venu d’Inde, par les Anglais en Europe. Plus tard, dans les années 50, les joueurs argentins, voyageaient vers l’Europe pour fuir l’hiver et retrouver leurs amis avec qui ils partageaient le plaisir de jouer au polo. Deauville faisait partie des trois grandes destinations européennes, la traversée de l’Atlantique depuis l’hémisphère sud se faisait par bateau avec vaches (pour le lait à bord et la viande à l’arrivée) et chevaux et durait trois semaines. Avant de repartir, les Argentins revendaient leurs chevaux pour financer leur retour en paquebot. Une fois chez eux, ils reprenaient leur travail de grands exploitants agricoles ou d’industriels et réattaquaient le polo avec de nouveaux chevaux.
Et puis, dans les années 60, les chevaux ont pu prendre l’avion… A partir de cette époque, les joueurs argentins de la deuxième génération ont commencé à se faire rembourser les frais de transport, ensuite, dans les années 80, ceux de la troisième génération étaient devenus professionnels.


La Coupe d’Or, célèbre tournoi international de polo créé par François André a accueilli les plus grands joueurs de ces six dernières décennies. Elle fait maintenant partie des quatre plus grands tournois du monde hors Argentine ! Née en 1950, dans ces premières années d’émigrations de villégiature, elle a suivi l’évolution de la professionnalisation. La première édition a été remportée par la légendaire équipe Cibao La Pampa mené par le célèbre playboy Porfirio Rubirosa, diplomate dominicain aux frasques qui ont longtemps défrayé la chronique. Juan Pepa, qui a remporté les Coupes d’Argent et d’Or en 2017, lui avait rendu hommage en reprenant le nom de son équipe.


Les frasques se sont apaisées - sans jamais disparaître - au fil des années. Mais finie l’époque où un Kerry Paker, magnat de la presse australienne, débarquait avec son Boeing personnel, réinstallait tout un étage de l’hôtel Normandy et l’occupait avec ses meubles et son personnel. C’est lui qui a lancé la famille Pieres en jouant avec Gonzalo le père (lui permettant de développer son haras d’Ellerstina en Argentine), et en 1994, avec un gamin qui n’avait pas encore le permis de conduire… un certain Adolfo Cambiaso. Il faudra attendre 2009 pour revoir le crack à Deauville, à l’occasion du premier match en France opposant deux équipes de 40 goals : la revanche de la finale 2008 de l’Open d’Argentine entre Ellerstina (avec le fils de Gonzalo) et La Dolfina. Un des grands moments de ces 113 années de Polo à Deauville.


Au fil des années les compétitions se sont enrichies. Se jouent désormais, en plus de la Coupe d’Or : la Coupe d'Argent, la Coupe de Bronze, la Ladies Polo Cup, une Kids Polo Cup et du Beach Polo. Bref, du polo au quotidien et après (ou avant) les matchs, il y a de quoi s’occuper entre le shopping de luxe dans les rues de Deauville, les petits restaurants de pêcheurs de Trouville, la découverte du Pays d’Auge et de ses haras – souvent de petits châteaux ou manoirs appartenant au patrimoine architectural, le village d’artiste de Beaumont-en-Auge ou celui des antiquaires de Beuvron-en-Auge avec leurs célèbres maisons à colombage. Sans oublier la vie nocturne où, après une visite au Casino, l’on retrouve les joueurs de polo au fameux Brok Café (qui retransmet des matchs de l’Open d’Argentine dans une ambiance latino et où l’on boit les meilleurs Mojitos du monde signé Evrard de Spa, joueur de polo, cela va de soi) puis chez Régine ou aux Planches, incontournables discothèques de cette cité du cheval et du luxe. Une ambiance que l'on rêve de retrouver après la crise de la Covid 19 !

 

+33 (0) 3 44 62 06 21

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc LinkedIn Icône

©2020 par R&B Presse