Rechercher
  • Pascal Renauldon

Les Irenita tombent avec les honneurs !

Sous les couleurs de Polo Park Zurich, les deux Irenita ont montré un tout autre visage hier que lors de la première journée. Elles ont perdu, certes, mais elles ont montré de très belles choses mettant même, pour l’équipe 2 coachée par Mathias Mc Donough, La Natividad en difficulté, obligée d’arracher la victoire en période supplémentaire.



La belle opposition de La Irenita II n'a pas empêché Adolfo Cambiaso d'être à son meilleur et d'inscrire 15 goals en un match !


Dans l’autre match, Adolfo Cambiaso avait retrouvé son quatre majeur et tous ses repères. Même si Pelon Stirling balbutiait encore ses coups et si Juan Martin Nero n’est encore au top de sa forme (mais qui a offert des choses extraordinaires comme ce back de volée en revers etc.), on sentait Adolfo en pleine confiance avec ces appuis inscrivant quinze goals dont quatre en trois minutes ! Quinze goals en une rencontre, c’est à un goal de son record en finale de l’Abierto 2004 face aux Indios Chapaleufù II, et ce chiffre porte son total de buts inscrits à Palermo à 996 et donc le millième, c’est pour le prochain match dimanche face à La Irenita 2 ! Préciser aussi qu’il a inscrit ces goals de toutes les manières possibles : cinq de champ, trois pénalités sur place, trois 30 yards, une 40, deux 60 et deux corners avec un taux de réussite de 100% ! Digne du n°10 de Maradona que La Dolfina arborait sur le dos de leurs maillots! Extraordinaire : les points d’exclamations et les superlatifs ne suffiront jamais ici !


Maradona quand tu nous tiens !


Et pourtant, malgré le score, l’équipe en face a été loin d’être reposante. Jeune et manquant d’expérience – ce qui explique le nombre de fautes – elle a parfaitement joué le coup, notamment Juan Martín Zubía, brillant, auteur de quelques golasos (cinq goals au total) qui se retrouvait face à son “beau-père”. D’ailleurs, on se demande dans quel palenque se trouvait Mia Cambiaso hier soir !


La Irenita II fut tout aussi belle, à quelques centimètres de faire plier La Natividad avec un Pedro Falabella de plus en plus imposant, un Tomás Fernández Llorente redoutablement efficace, un Tito des grands jours et un Santi Loza à deux doigts de faire tomber la foudre sur La Natividad après une échappée belle en période supplémentaire. Une tactique pas toujours spectaculaire, poussant ses adversaires à la faute, mais efficace : La Natividad a été sifflée à 16 reprises ce qui leur a coûté 6 pénalités transformées. Les Castagnola and Co, même s’ils ont eu le dernier mot grâce au soulageant goal en or de Barto, devront trouver autre chose face à RS Murus Sanctus pour espérer que leur match face à La Dolfina soit une demi-finale.



Du Plessis, qui en perd son étrier, et La Natividad ne devaient pas s'attendre à une telle résistance de la part de La Irenita II


La Natividad Monjitas: Jeta Castagnola 8 (8 goals, dont 3 pénalités), Pablo Pieres 10 (2), Barto Castagnola (h) 9 (4, dont 1 pénalité) et Nachi Du Plessis 9 (1) (carton jaune au 2ème chukker). Total: 36.

La Irenita II: Santiago Loza 7 (1), Tomás Fernández Llorente 7 (8, dont 6 pénalités), Tito Ruiz Guiñazú 8 (2) et Pedro Falabella 7 (3). Total: 29.

La Natividad Monjitas: 2-1, 4-3, 8-3, 10-8, 13-8, 13-11, 14-12, 14-14 et 15-14.


La Dolfina: Adolfo Cambiaso 10 (15 goals, dont 9 pénalités et 1 corner), Pelon Stirling 10, Pablo Mac Donough 10 (3) et Juan M Nero 10 (2). Total: 40.

La Irenita: Mín Podestá 7 (1), Juan Gris Zavaleta 8 (3, dont 1 pénalité), Facundo Fernández Llorente 7 (2) et Juan Martín Zubía 8 (5, dont 3 pénalités). Total: 30.

La Dolfina: 3-2, 5-4, 9-5, 12-7, 14-8, 15-9, 18-10 et 20-11.




87 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
 

+33 (0) 3 44 62 06 21

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc LinkedIn Icône

©2020 par R&B Presse