Rechercher
  • Pascal Renauldon

Denis Lynch : « une victoire qui met en confiance » !

En remportant le Prix Ducati avec GC Chopin’s Bushi, l’Irlandais Denis Lynch s’est mis en situation de confiance à deux jours du Rolex Grand Prix. L’épreuve phare de la journée de vendredi a tenu toutes ses promesses avec un barrage à onze protagonistes de haut rang sur la piste des Grandes Écuries, toujours aussi verdoyante que les cavaliers apprécient particulièrement.

Denis Lynch et GC Chopin’s Bushi ©R&B Presse/Adèle Renauldon


Ils étaient tous là au départ : champions olympique, d’Europe, du monde... Au barrage, ils n’étaient plus que onze, dont, bonne nouvelle, sept Français. Mais au bout du compte, c’est Denis Lynch qui pourra repartir de Chantilly en selle… sur une rutilante Ducati ! Avec son fidèle GC Chopin’s Bushi, il a signé l’un des deux seuls double sans-faute de l’épreuve, mais, au grand dam du public, avec soixante centièmes de mieux que le Français Alexis Deroubaix qui tenait jusqu’alors la tête du classement avec sa nouvelle merveille, Kitona de Muze (Vigo d’Arsouilles).

Denis Lynch était déjà fan de la piste verte de Chantilly, cette nouvelle victoire, dans ce nouvel environnement du Masters ne pourra que lui faire aimer plus : « Bushi est un cheval fantastique, ce résultat parle de lui-même. Il a déjà beaucoup gagné et aujourd’hui il gagne à nouveau. Je suis comblé par ce cheval et aujourd’hui plus spécialement sur ce site absolument magnifique. Aujourd’hui il était dans un grand jour et quand il est comme ça, en grande forme, c’est un cheval extraordinaire. Il aime vraiment cette piste, c’est un superbe terrain, il y a une très belle atmosphère comme souvent en France et nous sommes vraiment très très heureux d’être ici ».

Les deux parcours semblaient compliqués avec, par exemple, seulement deux sans-faute au barrage sur onze partants, rien d’anormal selon l’Irlandais : « Je n’ai jamais gagné d’épreuve sans toucher de barre ! (rires). J’en ai touché une ou deux dans la première manche, mais elles sont restées en place. Aujourd’hui la chance était de mon côté. Quant à ce parcours précisément, il n’avait rien de particulièrement difficile, il était très équitable, il n’était pas particulièrement gros. Les conditions étaient idéales avec une très bonne pelouse, un sol souple comme les aime quand on court sur herbe, les chevaux étaient en confiance ». Bushi l’était visiblement, de quoi se montrer optimiste à deux jours du Grand Prix : « Tout à fait, ce genre de victoire donne toujours confiance au cheval et au cavalier ». Affaire à suivre dimanche à partir de 15H30.

En attendant, une autre très belle journée de sport attend les visiteurs du Masters de Chantilly avec sept épreuves au programme sur les deux pistes, les deux M1-CSI 5* à partir de 15H30 sur la Piste Grandes Écuries, suivies du spectacle « Plaisir équestre » donné par Clémence Faivre et Mario Luraschi et proposé par Groupama Paris Val de Loire.


123 vues0 commentaire