Rechercher
  • prenauldon

Les chevaux olympiques français au départ vendredi !

Si le top départ de la grande première du Masters de Chantilly a bien été donné, pour les cavaliers M1-5*, c’était un peu comme la journée d’essais à l’image de la Formule 1. Ils ont procédé aux derniers réglages sur la spectaculaire piste des Grandes Écuries sur une épreuve dite de « warm-up ». Pour les autres cavaliers, c’étaient les premières distributions des prix et le tout premier vainqueur de la toute première édition du Masters de Chantilly est un Irlandais nommé Alexander Butler.


Contrairement à la Formule 1, la warm-up n’a pas de caractère obligatoire et certains cavaliers ont fait l’impasse. C’était le cas de Nicolas Delmotte, le Nordiste sélectionné pour les Jeux de Tokyo venu au Masters avec son cheval olympique, Urvoso du Roch : « Je me suis contenté de le travailler sur le plat aujourd’hui, mais il n’a pas vraiment besoin de warm-up. En revanche, c’était important de l’amener ici à Chantilly qui sera sa dernière compétition avant les Jeux olympiques. C’est un rendez-vous important, dans un lieu hors du commun, le Rolex Grand Prix est une épreuve difficile et c’était essentiel de le replonger dans cette ambiance… même si nous venons d’apprendre que les épreuves olympiques se dérouleront à huis-clos. Cependant, je veux rester optimiste et penser que ces Jeux auront bien lieu et qu’Urvoso du Roch s’envolera bien pour Tokyo le 22 juillet et que je le suivrai le lendemain ».


Pas de warm-up, mais entraînement sur le plat aujourd'hui à Chantilly pour le sélectionné olympique Nicolas Demotte que l'on verra vendredi sur les obstacles


Pour les cavaliers M1-5*, les choses sérieuses vont donc démarrer demain, à 15H30, avec le Prix Ducati, une répétition du Grand Prix… avec certainement l’Olympique Urvoso du Roch accompagné sans doute de l’autre couple sélectionné olympique, la populaire Pénélope Leprévost avec Vancouver de Lanlore


Inauguration à l’Irlandaise


La première victoire du premier Masters de Chantilly fut donc irlandaise, avec une touche belge, puisque la gagnante, Embuscade de Rêve, est née en Belgique. Cette jeune jument a donc tendu une belle embuscade à ses 30 adversaires de 7 ans pour la première épreuve du week-end sur la grande et impressionnante piste des Grandes Écuries que l’Irlandais Alexander Butler découvrait pour la première fois de sa carrière : « Cette piste et ce sol offrent vraiment des conditions exceptionnelles, le cadre est splendide. J’ai hâte de refaire des parcours ici tout au long de ce week-end. Embuscade de Rêve, une fille de Kannan, n’avait encore jamais évolué sur une si grande piste et bien qu’elle soit très franche et très facile, elle a été quand même un peu impressionnée par cet environnement somptueux ».




Les autres épreuves du jour.


· Prix d’Ouverture : Une Néerlandaise express !


Annette Wolf est une jeune cavalière néerlandaise pleine d’ambition qui brille sur le circuit international depuis 5-6 ans grâce à son amitié avec Gudrun Patteet et aux conseils de son entraîneur Albert Voorn. Sur la piste du Château, en selle sur Isidoor, elle remporte la première épreuve M3 avec près de … 13 secondes d’avance ! Une formalité pour elle, cette épreuve culminait à 1,10m et Annette a déjà triomphé sur des parcours à 1,50m. Laura Rozier (avec Rafale d’Hyvernière), fille et petite-fille des champions olympique Philippe et Marcel Rozier, a presque été aussi rapide, mais une faute la prive du podium, elle se classe toutefois à une belle septième place.


· Prix Essdee Joaillerie : un cavalier de complet, ça va vite !


Quand on est fils de cavalier de concours complet (Eddy Sans, ancien membre de l’équipe de France) et cavalier de complet soi-même, on a la vitesse dans le sang. Romain Sans (avec Dexter Z, lui-même cheval de complet de niveau 3* !) l’a prouvé en remportant le Prix Essdee Joaillerie, une épreuve contre la montre avec plus de quatre secondes et demie d’avance sur sa compatriote Caroline Baudry et Athina Larquey. Une victoire du local de l’étape puisque l’écurie Sans est basée à Pontarmé.


· Prix Studforlife : La piste du Château porte bonheur à la Canadienne Danielle Lambert


Il aura fallu qu’elle vienne à Chantilly pour que la Canadienne Danielle Lambert remporte la seconde victoire internationale de sa carrière. Cela s’est passé sur la piste du Château avec son hongre Cissro Van Birthe Z dans le Prix Studforlife, une épreuve en deux phases où elle bat de 17 petits centièmes le jeune Belge Mathieu Guery… qui n’est autre que le fils de Jérôme, qui vient d’être annoncé dans la sélection belge qui participera aux J.O de Tokyo et qui est également au départ du Masters de Chantilly


· Prix Le Parisien : Une grande première pour Laura Klein


La jeune Laura Klein (20 ans) est la dernière gagnante du jour. Toute souriante, elle savourait sa victoire avec sa jument, Bekava Hoy (Dollar dela Pierre) : « Ce n’est pas ma jument à vrai dire, mais celle de mon copain, Mathieu Colle, il me prête ses chevaux pour les grandes occasions. Et Chantilly en est une. C’est la toute première fois que je viens ici et c’est comme je le pensais : incroyable ! Bekava est une jument très rapide, très respectueuse et je m’amuse beaucoup avec elle ».

215 vues0 commentaire