Rechercher
  • prenauldon

« Quoi qu’il en coûte », le Masters de Chantilly aura bien lieu !

Il n’y a aucun doute sur le sujet. « Quoi qu’il en coûte », (en efforts et en énergie que les équipes d’EEM ne ménagent pas), avec du public, masqué ou non, vacciné ou négatif, avec une jauge qui sera déterminée le moment venu en fonction de la situation, le Masters de Chantilly sera bien un des grands événements de la rentrée sportive d’après Covid. L’optimisme est de rigueur : Christophe Ameeuw est résolument déterminé à ce que son premier événement « de l’après » se tienne bien du 8 au 11 juillet prochains.





Est-ce que vous envisagez que le Masters de Chantilly puisse ne pas avoir lieu ? Que faudrait-il pour que cela arrive ?


C.A : Non je ne l’envisage pas à moins que le ciel nous tombe sur la tête.


Quelles seraient les formules possibles en fonction de l’évolution de la pandémie et en se référant à la situation en été 2020 ?


C.A : Nous travaillons sur trois scénarios, trois formules différentes qui respecteront les trois niveaux de règles sanitaires que l’on imagine devoir être alors en vigueur :

Le premier scénario est celui du huis-clos : pas de public et un nombre limité d’accompagnateurs.

Notre deuxième modèle prévoit un agencement du site avec des aménagements spécifiques pour le public, la restauration et l’hospitalité.

Mais le schéma que l’on espère mettre en œuvre en priorité – et nous sommes confiants de pouvoir le délivrer – est celui d’un grand retour du Masters, dans son intégrité, pour ce début juillet de façon (presque) normale.



Un Masters sans public est donc envisageable ?


C.A : Oui c’est envisageable si la situation nous y oblige, cependant nous ferons tout pour garder l’âme et l’esprit de notre concept en faisant profiter le plus grand nombre via le digital !!


Dans vos discours, vous semblez vouer une passion sans limite pour ce lieu : comment et pourquoi vous est-elle venue ?


C.A : Pour ce grand retour des Masters dans le monde nouveau, il n’y a pas de lieu plus emblématique, plus légitime et plus beau que Chantilly !


Le doute n’est donc pas de mise : le nouveau Masters de Chantilly, se déroulera bien du 8 au 11 juillet. Avec du public, mais également avec les meilleurs cavaliers du monde trois semaines avant les Jeux olympiques de Tokyo. Après Roland-Garros et pendant le Tour de France, le Masters de Chantilly s’inscrit donc dans le calendrier du retour des grands événements sportifs internationaux en France.




1 vue0 commentaire