Rechercher
  • Pascal Renauldon

Treizième titre pour Ellerstina à Tortugas

Bien sûr, c’était la 48ème confrontation, la 11ème à Tortugas, entre (cette) Ellerstina et La Dolfina, mais une fois de plus, le clasico a tenu ses promesses avec ce que l’on appelle un vrai beau match dont le suspense aura tenu jusqu’au bout. Si La Dolfina a fini par céder, c’est probablement dû au gros coup de fatigue de son leader Adolfo Cambiaso qui ne semblait pas complètement dans le bain hier soir sur le terrain 7 de ce très beau club de Tortugas, à mi-chemin entre Buenos Aires et Pilar.

Hilaro Ulloa, au centre, blessé, a partagé cette victoire avec ses coéquipiers d'Ellerstina

Pourtant, cette Dolfina était clairement motivée, sortant ses meilleurs chevaux pour l’occasion, notamment six clones de Cuartetera. Et grâce à un Fran Elizalde et un Pelón Stirling bien inspirés, l’équipe de Cañuelas, a clairement mené en début de rencontre (5-3 en troisième période). Mais Cambiaso, lui, était moins inspiré, laissant souvent la balle derrière lui (involontairement), ratant deux 60 yards qui auraient pu faire la différence au coup de cloche finale. Finalement, il laissa, mais trop tard, les tirs arrêtés de cette distance à Fran Elizalde qui a notamment rentré un très beau corner en fin de rencontre. Autres symptômes de cet après-midi compliqué pour Cambiaso : il n’a rentré aucun goal de terrain et a reçu un carton jaune pour s’être retrouvé sur une trajectoire de Gonzalito Pieres, un manque de réactivité inhabituel chez cet énorme champion.


Adolfo Cambiaso n'a pas joué à son niveau habituel : un coup de fatigue ?

De ce 5-3 en faveur de La Dolfina, on est ensuite passé à un 5-8 en faveur d’Ellerstina ! Un 5-0 qui a renversé le score et ensuite, les « Z » ont su garder le contrôle du match. Pourtant, La Dolfina eût un beau sursaut en dernière période, tout près d’égaliser, mais un golaso de Gonzalito Pieres, concluant une magnifique action de Mati Torres a scellé le sort de la rencontre ! Ce Matías Torres Zavaleta, qui remplaçait Hilario Ulloa, a été tellement décisif au cours de cette rencontre, qu’il a été désigné homme du match (MVP).


Côté chevaux, c’est Gete Origami, montée par Adolfito Cambiaso, a été nommé BPP de cette finale, une consolation pour cet homme de cheval tandis qu'Irenita Harinosa (élevage McDonough), montée par Pelón Stirling, a reçu la couverture de l'AACCP (le stud-book argentin de chevaux de polo) considérée sur ce match comme meilleur produit de la race Polo argentine.


Facundo Pieres a été le meilleur marqueur de la finale (6 goals) et également du tournoi, après avoir inscrit 29 buts en 3 matchs, soit une moyenne de presque 10 goals par rencontre... Respect !


Autres chiffres


Ellerstina Johor remporte ainsi son 13ème titre à Tortugas - le 3ème d'affilée - et renforce sa domination dans ce tournoi devant la mythique équipe de Coronel Suárez (10 victoires).


Sur le plan individuel, Facundo et Gonzalo Pieres remportent leur 10ème titre à Tortugas ; Nicolás Pieres son 5ème tandis que Matías Torres Zavaleta gagne sa toute première finale en Triple Couronne… avec le titre de MVP !


Ainsi, Facu et Gonzalito ne sont plus qu'à une victoire des records de Pablo Mac Donough et Alberto P. Heguy (11 titres chacun).


Le clásico


Ce 48ème duel entre les deux meilleures équipes du polo mondial, permet à Ellerstina de gratter légèrement son retard sur La Dolfina : 17 victoires à 31 pour La Dolfina. La « Z » prend la tête à Tortugas (8-7), mais reste toujours derrière à Hurlingham (6-9) et à Palermo (3-15).


Ellerstina Johor: Facundo Pieres 10 (6 goals dont 5 pénalités), Matías Torres Zavaleta 8 (2), Gonzalito Pieres 9 (2) et Nicolás Pieres 10 (1). Total: 37.


La Dolfina Saudi P. T.: Adolfo Cambiaso 10 (1 pénalité ) (carton jaune au 4ème chukker), Francisco Elizalde 9 (4, dont une pénalité et un corner), Pelon Stirling 10 (3) et Diego Cavanagh 9 (1) (carton jaune au 5ème chukker). Total: 38.


Progression Ellerstina Johor: 2-1, 3-3, 3-5, 6-5, 9-6, 10-7 et 11-9


Dans la Coupe subsidiaire qui s’est jouée la veille entre les cousins Barto et Jeta Castagnola d’un côté et Poroto Cambiaso de l’autre, La Natividad a été à la hauteur de son handicap supérieur dans un match agréable sans plus.


La Natividad, que l'on attend à un autre niveau dans les deux prochaines levées de la Triple-Couronne, s'est consolée avec la Copa Sarmiento vendredi

La Natividad: Jeta Castagnola 9 (5 goals dont 3 pénalités), Polito Pieres 9 (6), Barto Castagnola 9 (3) et Nachi du Plessis 9. Total: 36.


LD Brava P. T.: Guillermo Terrera 9 (3), Poroto Cambiaso 8 (2), Rodrigo Ribeiro de Andrade 8 (1) et Alejo Taranco 8 (1). Total: 33.


La Natividad: (0-3 ½) 3-5 ½, 7-6 ½, 8-7 ½, 11-8 ½, 12-9 ½, 13-10 ½ y 14-10 ½.


Explication familiale entre les cousins germains Poroto Cambiaso (en blanc) et Barto Castagnola

Hurlingham va donc débuter la semaine prochaine. On attendra une réaction de La Natividad et de RS Murus Sanctus. Malheureusement, R&B Presse ne pourra assurer une couverture complète car nous serons en Jordanie pour suivre, dans le désert du Wadi Rum, les Gallops of Jordan à partir du 23 octobre. Nous vous en ramènerons plein de belles photos ! Nous tâcherons de publier les résultats des matchs et nous reviendrons pour une couverture de la finale.

Ensuite, nous serons bien sur place à Buenos Aires pour suivre pour vous le 128ème Open d’Argentine.



139 vues0 commentaire