Rechercher
  • prenauldon

Vingtième anniversaire de l’Open de France de polo : Hommage aux capitaines !



Si l’Open de France atteint cette année un niveau encore jamais égalé en France depuis plus de 20 ans, avec des matchs chocs quasiment tous les jours, c’est bien sûr grâce aux onze professionnels du niveau de l’Open d’Argentine, le tournoi ultime au niveau mondial. Mais si ces onze joueurs sont ici, c’est surtout grâce aux huit « patrons » qui les ont engagés


Le Suisse Tommy Rinderknecht, dont l'écurie de polo est basée en France, près de Senlis, a certainement vécu de grands moments hier comme ici au marquage aux côtés du jeune phénomène argentin Barto Castagnola


Le polo est un sport de passion et essentiellement celles des capitaines d’équipes, ces patrons (au sens anglais du terme : mécènes) qui engagent des joueurs professionnels. Ces capitaines partagent l’adrénaline du plus ancien des sports d’équipe avec leurs joueurs. Ils ont leur place sur le terrain et ont un rôle stratégique comme chacun de leurs coéquipiers. Ce rôle peut être défensif ou offensif : l’Américain Dillon Bacon, par exemple, patron des Lions Panarea, apparaît au classement des buteurs avec quatre réalisations.


C’est grâce à lui que le public du Polo de Chantilly (de plus en plus nombreux à chaque match) peut apprécier le talent de la future star du polo mondial, Barto Castagnola. Et si son frère, non moins talentueux, Camilo, alias Jeta, émerveille également les spectateurs français en ce moment, c’est grâce à un autre grand patron, français celui-là, Édouard Carmignac. Son équipe de Talandracas a remporté la Coupe d’Or de Deauville à six reprises ainsi que la très convoitée Queen’s Cup. Depuis deux décennies, il a offert au public français le spectacle de grands joueurs vainqueur de l’Open d’Argentine comme Juan-Martin Nero, Lucas Monterverde, Nico Pieres et Milo Fernandez.. entre autres.


Mais il faut saluer également Alexandre Sztarkman qui nous amené le demi-finaliste du dernier Open d’Argentine, Guillermo Terrera, Derek Smith (Juan-Gris Zavaleta et Tito Guiñazu), Birger Strom (Clemente Zavaleta… qui est son gendre), l'Espagnol Alejandro Aznar (Ale Muzzio et Santi Cernadas), le Suisse Tommy Rinderknecht (Martin Aguerre) et la Hollandaise Nicky Sen (Santiago Chavanne).




#OpenDeFrance #Polo #PoloDeChantilly

3 vues
 

+33 (0) 3 44 62 06 21

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc LinkedIn Icône

©2020 par R&B Presse