Rechercher
  • Pascal Renauldon

Palermo : la journée des regrets

Les deux équipes battues hier à Palermo, Cría Geté et Los Machitos doivent aujourd’hui partager le même sentiment : un énorme regret (les boules en d’autres termes). Avec deux scénarii complètement différents, elles enregistrent chacune une défaite qui pourrait bien leur coûter cher.


Car ces premiers matchs de bas de tableau sont déjà cruciaux pour ces équipes qui ne peuvent prétendre au titre mais qui se battent pour éviter la relégation.


Valerio Zubiaurre conteste Diego Cavanagh qui sera le bourreau de Cría Geté en inscrivant le goal en or, une pénalité sur place


Jusqu’au bout, Cría Geté, avait tout pour y croire ayant mené au score pendant quatre périodes pour terminer sur une égalité en fin du temps réglementaire. Il aura donc fallu avoir recours à la période supplémentaire qui s’est terminée à 4’28" de jeu par une pénalité sur place, à quelques centimètres de la ligne de but, transformée par Diego Cavanagh. Et des regrets, Cría Geté, privée de Joaquín Pittaluga, pouvait en avoir quand on sait qu’à 1’30" de la fin du 8ème chukker, Iñaki Laprida arrêtait magnifiquement une pénalité de 60 yards et qu’en période supplémentaire, Tomás García del Río, ratait d’un rien un goal après une folle course en solitaire où personne n’avait pu le rattraper !


La Dolfina Polo Ranch: Guillermo Terrera 8 (1 goal), Juan Britos 8 (4, dont 1 pénalité), Diego Cavanagh (6, dont 3 pénalités) et Alejo Taranco 8 (1). Total: 33.

Cría Geté: Valerio Zubiaurre 8 (2), Cristian Laprida 8 (3), Tomás García del Río 7 et Ignacio Laprida 8 (6, dont 3 pénalités) Total: 31.

La Dolfina Polo Ranch: 1-3, 5-5, 5-7, 6-7, 8-9, 8-9, 10-9, 11-11 et 12-11.


L’incompréhensible


Malgré le retour de Mariano Aguerre qui inscrit un goal en début de rencontre, Los Machitos n'arrive toujours pas à décrocher sa première victoire depuis le début de la Triple-Couronne!


Pour Los Machitos, qui enregistrait le retour de l’ex-handicap 10 Mariano Aguerre, le scénario est encore plus incompréhensible. Démarrage en trombe avec un 5-0, l’équipe qui avait montré ces bonnes dispositions en fin d’Open d’Hurlingham semblait dominer son sujet et La Ensenada, maintenant cet écart jusqu’à un 7-2. Et puis plus rien. Le réveil de La Ensenada, et surtout de celui de Jerónimo Del Carril, inexistant au premier chukker, mais redoutablement efficace par la suite a été… mortel. Des 2-7 au quatrième chukker,

La Ensenada-La Aguada a infligé un cinglant et improbable 10-0 aux Machitos ! Une sacrée première pour Segundo Bocchino qui découvrait l’Abierto et un coup de chapeau à Matías Torres Zavaleta, qui s’est battu comme un lion en milieu de terrain. L’équipe devient ainsi, avec La Dolfina Polo Ranch, candidate à la demi-finale contre Ellerstina.


La Ensenada-La Aguada: Segundo Bocchino 6 (1 goal), Alfredo Bigatti 8, Matías Torres Zavaleta 8 (3) et Jerónimo Del Carril 7 (8, dont 4 pénalités)). Total: 29.

Los Machitos: Agustín Merlos 8 (1) (carton jaune au 7ème chukker), Ignacio Toccalino 8 (4, dont 2 pénalités), Mariano Aguerre 7 (1) et Santiago Toccalino 8 (1 pénalité). Total: 31.

La Ensenada La Aguada: 0-2, 0-5, 2-6, 3-7, 6-7, 6-7, 10-7 et 12-7.


129 vues0 commentaire