top of page
Rechercher
  • Pascal Renauldon

LE MUSÉE DU CHEVAL SE RÉINVENTE

Pour toucher un public plus large et familial, le musée du Cheval a entamé, depuis le mois de décembre 2022, une phase de travaux de réaménagement. Nouvelle médiation, scénographie innovante et thématiques inédites : les visiteurs pourront découvrir un musée interactif et ouvert à tous les mondes du cheval dès le mois de juillet 2023 (date prévue pour la fin de la première phase des travaux).


Un musée pour tous En développant sa valeur pédagogique, le musée du Cheval a pour ambition de rendre ses collections accessibles au plus grand nombre : cavaliers, néophytes, familles et curieux. Le parcours de visite est également adapté pour répondre aux besoins du public familial et scolaire. Depuis le mois de décembre 2022, les visiteurs peuvent découvrir l’histoire des spectacles équestres de Chantilly à travers l’exposition des magnifiques costumes réalisés par Monika Mucha et Michel Blancard. La salle dédiée à l’histoire de la vènerie a également vu son accrochage renouvelé en janvier 2023. De nouvelles acquisitions y sont présentées : une tenue aux couleurs de l’équipage Condé, une paire de bottes de vènerie et une trompe de chasse ornée d’une guirlande cynégétique. Durant le mois de février, puis à partir de cet été, les visiteurs auront la possibilité d'expérimenter l’équitation en découvrant des selles variées : selles d’amazone, de CSO, de dressage, western et une bardette (selle adaptée à la pratique de l'équitation à shetland) pour les tout-petits. Le musée se veut interactif, en liaison avec les différents ateliers pédagogiques qui y sont organisés.



Les métiers d’art et les savoir-faire propres au monde équestre seront valorisés, pour, peut-être susciter des vocations. Selliers, maréchaux-ferrants, vétérinaires, jockeys, disciplines équestres, cavaliers de spectacle seront présentés dans le parcours. Fin avril, une salle dédiée au métier de sellier ouvrira également ses portes. Un partenariat avec la formation de sellier du haras du Pin a permis l’acquisition d’une selle éclatée permettant ainsi de clarifier la fabrication de la selle, outil indispensable du cavalier. En juillet, une sellerie sera reconstituée pour y présenter une trentaine de selles provenant du monde entier et illustrant la diversité des disciplines équestres. Par ce réaménagement, la collection exceptionnelle de plus de 200 selles sera valorisée. L’accrochage pourra évoluer au fil des prêts et des restaurations. Plus tard, un atelier de maréchal-ferrant sera reconstitué afin d’expliquer la fabrication sur-mesure des fers à cheval et l’importance des pieds des chevaux. Enfin, les salles dédiées aux courses de galop seront enrichies par de nouveaux objets prochainement déposés et une nouvelle médiation. Le musée conservera néanmoins la valeur artistique et ethnographique de son accrochage. L’accent sera porté sur une expérience totale de visite grâce à l’ajout de bandes sonores, notamment pour les courses. L’ambition est de projeter le musée du Cheval dans le XXIe siècle, en partenariat avec tous les acteurs du monde équestre, dans le but de le rendre accessible à tous et de transmettre un patrimoine multiséculaire à l’avenir prometteur.







2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Post: Blog2_Post
bottom of page