Rechercher
  • Pascal Renauldon

Finale de la Copa Cámara : Tel père…

Il n’était peut-être pas partout, mais il était toujours là au bon moment. Avec calme et autorité, le petit Cambiaso a mené son équipe de la Brava à la victoire dans la très prestigieuse Copa Cámara. Succès familial complet puisque chez les femmes, La Dolfina Brava de Mia Cambiaso se qualifie pour la finale de l’Open dames.


Un équipe 50% brésilienne autour du jeune prodige sur le podium de la Cámara


16 à 7 face à Pepe Heguy, Tommy Beresford (meilleur joueur des Indios Chapaleufú hier) etc. ! Une démonstration de beau polo, voilà ce qu’a proposé hier Poroto Cambiaso, stimulé par son père sur la touche, avec un Isidro Strada solide en ultime défenseur et les Brésiliens Ribeiro et Zacharías qui d’entrée ont mis la pression, donnant à leurs adversaires un échantillon de ce qui les attendrait au cours de cette finale avec un 4-0 au premier chukker. Une attaque terriblement efficace où les seize tentatives de tirs de Brava se sont traduites par quinze goals dont huit à l’actif de Poroto toujours opportuniste et pertinent. Il avait débuté cette saison avec un 6 de handicap tiré par les cheveux, hier, il a joué largement à un niveau de 8.


Adolfo Cambiaso bien sûr très présent sur le bord du terrain : le père et le fils dans la même équipe de La Dolfina en 2021 pour l'Abierto ?


Un beau titre que cette Copa Cámara, après la Copa Pilar, mais la saison n’est pas encore tout à fait terminée pour cette équipe invaincue puisqu’il lui reste le match de barrage, le repechaje, à disputer dimanche à Pilar face à Cria Geté. En cas de victoire, Brava, à condition de conserver les trois-quarts de sa composition, pourra jouer la Triple-Couronne en 2021 et rejoindre ainsi Ellerstina, La Dolfina, RS Murus Sanctus, La Natividad-Monjitas, La Dolfina Polo Ranch, La Ensenada-Aguada et Los Machitos. Cette victoire devrait alors monter son niveau à 32 goals. Trois équipes de La Dolfina sur huit dans ce championnat : imaginez le nombre de chevaux de haut niveau nécessaires. Mais il se murmure que Cambiaso aurait d’autres plans incluant notamment Poroto dans son équipe première. À suivre...


Brava: Pedro Zacharías 7 (4 goals), Poroto Cambiaso 6 (8), Rodrigo Ribeiro de Andrade 8 (1) e Isidro Strada 7 (3, dont 1 pénalité). Total: 28.

Indios Chapaleufú II: Pepe Heguy 7, Manuel Elizalde 6 (1), Peke González 6 (3) et Tommy Beresford 6 (3, dont 2 pénalités). Total: 25.

Progression Brava: 4-0, 6-2, 9-4, 9-5, 13-5, 14-7 et 16-7.


Poroto : l'adresse et le sens du jeu de son père.


Open féminin : les demies ont livré leur verdict


Si Lia Salvo et les siennes ont fait une promenade de santé hier face à Los Sauces Unlimited Trade (14-3 en 8 chukkers de 4’30"), ce ne fut pas exactement le cas pour les Dolfina Brava de Mia Cambiaso (qui rentre tout de même un corner) qui ne s’en sont sorties que grâce à un goal en or de Mila Fernandez Araujo en période supplémentaire. Mais ce sera bien une finale entre El Overo 27 et La Dolfina Brava, la quatrième en quatre Abiertos féminins, que l’on verra samedi sur la cancha 2 en « première partie » de la grande finale de l’Abierto. (16H00 CET)


Demi-finale 1 :

La Dolfina Brava: Fátima Balzano 6 (1 goal), Milagros Fernández Araujo 7 (1), Mía Cambiaso 7 (2, dont 1 corner) et Candelaria Fernández 8 (3 pénalités). Total: 28.

Don Urbano Nearside P. T.: Camila Rossi 5 (1), Maitena Marré 5 (5, dont 3 pénalités), Sol López Llames 6 et Rebecca Walters 5. Total: 21.

La Dolfina Brava: 0-1, 2-1, 2-1, 2-1, 3-1, 5-2, 5-4, 6-6 et 7-6.


Demi-finale 2 :

El Overo Z7 UAE: Clara Cassino 8 (5), Millie Hine 5 (4), Hazel Jackson-Gaona 10 (3) et Lía Salvo 10 (2). Total: 33.

Los Sauces Unlimited Trade: Jeanine Hugo 5, Milagros Sánchez 7 (2, dont 1 pénalité), Jazmín Dupont 5 (blessée et remplacée par Esperanza Uranga 4 -1 goal- au 4ème chukker) et Marianela Castagnola 8. Total: 25.

El Overo Z7 UAE: 3-0, 4-1, 5-2, 8-2, 9-2, 10-3, 14-3 et 14-3.


Lias Salvo : un long fleuve tranquille jusqu’à maintenant



99 vues0 commentaire