top of page
Rechercher
  • Pascal Renauldon

130° Open d’Argentine : où en est-on ?

Samedi et dimanche vont se jouer les demi-finales du plus important tournoi de polo de la saison, l’Open d’Argentine. Pour la première fois depuis un certain temps, lorsque l’on fait un petit sondage au sein du microcosme du polo argentin, on se rend compte que personne n’est capable de livrer un pronostic ferme et définitif.

Facundo Pieres (La Natividad, à droite, en vert) sans état d'âme face à son équipe familiale inexistante cette saison. ©Pascal Renauldon R&B Presse

Quatre équipes sont encore en course : le tenant du titre, La Dolfina Saudi des Cambiaso père et fils ; le vainqueur de l’édition 2021, La Natividad recomposée ; le newcomer, La Hache La Roca d’Hilario Ulloa et le trublion institutionnel, La Ensenada Brubank.

Aucun des deux matchs n’est joué d’avance cette fois-ci et il en sera de même pour la finale qui se disputera le 2 décembre devant 18 000 spectateurs. La Dolfina Saudi risque de se heurter au roc de La Hache, finaliste à Hurlingham et à Tortugas et en tête du classement général de la Triple-Couronne. Mais le résultat de la finale de Hurlingham plaide en la faveur de La Dolfina.

Juan Martin Nero, back de La Dolfina Saudi, intraitable en défense. © Pascal Renauldon R&B Presse

L’autre demi-finale n’est pas gagnée non plus pour La Natividad à en croire Lolo Castagnola, le père de Jeta (meilleur marqueur de l’Open pour l’instant avec 25 goals) et de Barto, quand on lui parle (trop vite), de la finale de la semaine prochaine : « « Il y a encore une demi-finale à jouer samedi prochain contre La Ensenada et contre eux, rien n’est fait, je m’en méfie ». La Enseneda qui réalise toujours un coup d’éclat au cours de la Triple-Couronne ne l’a pas encore accompli cette année. Mais à Tortugas, elle s’était inclinée face à La Natividad (10-14). Pour le reste, tout le monde a déjà battu tout le monde cette saison et c’est vrai que le match va être serré entre les trois grosses cylindrées qui rentrent à 40 goals (La Dolfina), 39 goals (La Natividad) et à 36 goals (La Hache).

Hilario Ulloa (La Hache, à droite), bien décidé à faire un coup cette année à Palermo ©Pascal Renauldon R&B Presse

Tout aussi intéressante est la lutte pour le maintien en bas de tableau. La descente semble inéluctable pour La Esquina des frères Laprida. La Irenita Clinova (des frères Fernandez Llorente) peut encore sauver sa peau en cas de victoire dimanche face à… Ellerstina ! Eh oui, sans Facundo Pieres (chez La Natividad), la « Z » a fait pâle figure cette année et c’est d’un triste de la voir en position de reléguable ! Cette équipe qui avait animé – et parfois remporté – tant de finales au cours des précédentes décennies, au cours d’inoubliables clasicos face à La Dolfina.

Coup de coeur pour El Overo Z7 : reverra-t-on cette jeune équipe dans l'Open en 2024 ? (Ici, Cruz, le fils de Ruso Heguy, quadruple vainqueur de l'Abierto). © Pascal Renauldon R&B Presse

La Hache Cria (équipe B) aura son destin entre ses mains face à La Esquina tandis que la jeune et attachante équipe El Overo Z7 verra son sort se régler de façon passive, en spectatrice car exempte de ce dernier tour.


Les matchs du week-end :

Samedi - terrain 2 à 14H00

La Hache Cría y Polo: Rufino Bensadón 8, Carlos M. Ulloa 7, Facundo Sola 8 et Joaquín Pittaluga 8. Total: 31.

La Esquina La Mascota: Pascual Sáinz de Vicuña 6, Juan Zubiaurre 6, Magoo Laprida 8 et Iñaki Laprida 8. Total: 28.

Terrain 1 à 16H30

La Dolfina Saudi: Adolfo Cambiaso 10, Pelon Stirling 10, Poroto Cambiaso 10 et Juan M. Nero 10. Total: 40.

La Hache La Roca: Polito Pieres 9, Hilario Ulloa 9, Sapo Caset 9 et Fran Elizalde 9. Total: 36.

Le classement avant les deux dernières journées

Les deux derniers du classement sortiront de l’Open 2024 tandis que le 8ème devra jouer un match de barrage contre la vainqueur de la Copa Camara.

Dimanche

Terrain 2 - 14H00

Ellerstina Yellow Rose: Bautista Bayugar 8, Gonzalito Pieres 9, Nicolás Pieres 9 et Nachi du Plessis 9. Total: 35.

La Irenita Clinova: Facundo Fernández Llorente 8, Tomás Fernández Llorente 8, Matías Torres Zavaleta 8 et Isidro Strada 8. Total: 32.

Terrain 1 – 16H30

La Natividad: Facundo Pieres 9, Jeta Castagnola 10, Pablo Mac Donough 10 et Barto Castagnola 10. Total: 39.

La Ensenada Brubank: Juan Britos 9, Alfredo Bigatti 9, Juan M. Zubía 9 et Jeró del Carril 8. Total: 35.



85 vues0 commentaire
Post: Blog2_Post
bottom of page